Histoire de la marque

  • Julia Petit, arrière grand-mère maternelle de Céline Robert, tient une boutique de chapeaux « Modes-Deuils » à Vétheuil, en région parisienne. À cette époque, le métier de modiste était très répandu car hommes et femmes ne sortaient jamais sans chapeau. Le port du chapeau participait aux codes de représentation sociale.
  • Une génération plus tard, Reine-Marguerite Robert, sa grand-mère paternelle, fonde la maison Fernand Robert, du nom de son mari. Dès 1934, elle crée des chapeaux que Fernand vend dans toute la France
  • La carte de visite du grand père de Céline Robert, qui a inspiré la nouvelle ligne graphique de l'identité de la marque Céline Robert Chapeaux
  • Ses modèles sont ensuite reproduits par les modistes de province pour être « à la mode de Paris ». Leur atelier, situé faubourg Saint-Honoré, emploie jusqu'à 17 ouvrières. L'arrivée des chapeaux bon marché venus d'Italie les incite à inventer de nouvelles matières, notamment en utilisant des tressages de galons. L'atelier familial ferme ses portes en 1958 mais Reine-Marguerite continuera à créer des chapeaux pour une clientèle privée jusqu'en 1985.
  • Créations pour le defilé "Dé d'Or" de PACO RABANNE en mars 1990
  • La relève ne tarde à arriver avec la petite-fille, Céline Robert. D'un jeu d'enfant où elle regardait sa grand-mère draper des turbans, la fabrication d'un chapeau devient très vite pour elle un plaisir et un espace de création infini. Après un diplôme de sculpture aux Beaux-Arts de Paris, Céline Robert ouvre en 1992 son atelier aux Moulins de Paillard (Sarthe).
  • Céline Robert Chapeaux prend son envol pour conquérir rapidement les chapelleries françaises et les acheteurs internationaux. Les collections sont présentées au Bon Marché à partir de 1998. Céline Robert continue son voyage à travers les lieux mythiques de Paris en ouvrant un corner au Printemps Haussmann en 2000
  • Au fil des années, l'atelier de Céline Robert a fortement évolué pour devenir un des acteurs importants du secteur de la chapellerie en France. Céline Robert a fait le choix délibéré d'un atelier avec du personnel et travaille entourée de 6 couturières. Collections sans cesse renouvelées, attention portée aux matières premières et aux finitions, tout est réuni pour une création de qualité, selon un savoir-faire artisanal unique basé sur le modelage à chaud à main levée.
  • Du choix de la matière à l'épluchage – étape ultime avant la présentation en boutique – chaque chapeau nécessite une vingtaine d'étapes de fabrication successives, entièrement réalisées à la main. En 2011, son atelier a reçu le label Entreprise du Patrimoine Vivant pour l'excellence de ses savoir-faire et a entrepris la sauvegarde de deux savoir-faire métier – le modelage à chaud et l'épluchage - pour permettre leur transmission.
  • Aujourd'hui, Céline Robert Chapeaux est une référence internationale et est disponible dans plus de 160 points de ventes à travers le monde. Près de 15 000 chapeaux sont fabriqués chaque année, dont 35% exportés, principalement en Asie. Entre tradition et modernité, Céline Robert perpétue les métiers de la chapellerie et fait le pari d'une fabrication française audacieuse, tournée vers l'international.